les sentinelles

documentaire 1h31mn

DE PIERRE PEZERAT


2017 :  RECORD D'EMISSIONS DE  CO2        30% D'OISEAUX EN MOINS EN 15 ANS


Au moment où deux études françaises montrent que 30% des oiseaux ont disparu en 15 ans, au moment où l'on apprend que l'année 2017 a été la plus émettrice de CO2, il est de plus en plus urgent de convaincre tout un chacun que l'urgence absolue se trouve là, devant notre nez, fatale, irrémédiable si l'on ne fait rien. Il faut donc que chacun comprenne la nécessité de changer ses comportements et ses pratiques. Les agriculteurs, d'abord, qu'il faut aider à abandonner le plus vite possible, l'utilisation de produits qui tuent les insectes, les oiseaux, et les tuent eux-mêmes. Les consommateurs, qui, par leurs choix, ont le pouvoir de faire abandonner ces pratiques mortifères aux producteurs d'aliments, mais aussi aux  multinationales de la distribution, employeurs de salariés déshumanisés. Enfin et surtout, les citoyens que nous sommes, en nous emparant de ce sujet de façon quotidienne dans son cercle social et familial. En suscitant la réflexion, l'engagement et au bout du compte le changement du rapport de force qui seul, permettra d'arrêter cette course folle de production concurrentielle et d'hyperconsommation qui sont en train d'emmener l'humanité dans le mur.

Combien de temps encore va-t-on se laisser empoisonner ? C'est la question que posent Les Sentinelles, c'est la question vitale que chacun d'entre nous a le devoir de poser autour de lui. Ce n'est pas une question facile, certes,  et les films qui parlent par exemple de l'intelligence des arbres et ne portent pas cette charge anxiogène, attirent plus de public que Les Sentinelles, je m'en rends compte. Mais nous ne saurons arrêter cette folie que si nous la combattons et mettons cette question-là au centre du débat politique. Et c'est ce que font tous ces militants associatifs, que je veux remercier ici, qui se démènent pour organiser des projections-débats,  sont parfois déçus du faible nombre de personnes qui se sont déplacées, mais sont toujours très heureux de l'accueil du film et du débat qui le suit. Bravo à eux.

Pierre Pézerat

Pitch

Josette Roudaire et Jean-Marie Birbès étaient ouvriers, en contact avec l'amiante.

Paul François est agriculteur, il a été intoxiqué par un pesticide de Monsanto, le Lasso.

 

Ils ont rencontré mon père, Henri Pezerat, chercheur au CNRS, qui a marqué leurs vies en les aidant à se battre pour que ces empoisonnements ne restent pas impunis.

 

Les ouvriers agricoles de la coopérative de Nutréa Triskalia, intoxiqués par des insecticides, n'ont pas connu Henri, mais ils sont le vivant symbole de ceux qu'il a défendus toute sa vie, des sentinelles.

 

Chacun d'eux raconte, des années 1970 à 2015, les combats menés, l'interdiction de l'amiante, l'attaque de Paul contre Monsanto, avec à chaque fois le rôle décisif joué par Henri. Qu'ils soient ouvriers ou paysan, ils partagent le même sentiment : la justice n'est pas encore passée, ni pour les responsables du grand mensonge de l'amiante, encore moins pour ceux de la catastrophe annoncée des pesticides."